Multiplier les consultations de voyance

Multiplier les consultations de voyance

Multiplier les consultations de voyance« Je redouble de consultations de voyances et je suis malgré tout dans le flou le plus complet (privé et pro). Elles sont charmantes ces voyantes (et encore pas toujours) mais, limite, je me demande si elles ne se moquent pas de moi. L’une me dit ceci, l’autre cela, du coup, j’ai l’impression de ne plus savoir prendre de décisions car elles me troublent. Quand je pense et ma mère me le disait encore hier que c’était l’atout number one de ma personnalité… Je ne suis pas en détresse, je patine à mort dans ma vie… J’aimerais rebondir, c’est tout. Qu’en pense l’ami Yann ? Merci. Mikal. »

Réponse de Yann d’Auxi – Médium Spirite

Bonjour Mikal,

Vous allez avoir quelques petites douleurs avec ma réponse Karaté mais bon, c’est assez inévitable dans un recadrage.

Au-delà du fait de souligner de manière guère subtile une disharmonie ou une divergence de (double) vue entre voyantes de France et de Navarre (certaines exerçant depuis quelques paradis fiscaux certainement) qui bâtiraient vos indécisions, vous faites un constat : vous n’êtes plus maître à bord de votre embarcation « courage ».

Les personnes qui s’en remettent à des biais ésotériques ont en général des motivations réelles, saines, elles sont ouvertes d’esprit ou ambiguës parfois, je vous l’accorde. Quoi qu’il en soit, elles ont cette volonté de vouloir régler un problème simple ou légèrement corsé, embrouillé voire de satisfaire un idéal compromis à l’occasion avec un ego très perturbé, surgonflé, ça arrive… La palette des intentions est large si on y ajoute la simple curiosité. On consulte pour assainir, pour devancer, anticiper, pour détecter les petits signes invisibles qui donnent des indications géniales, surprenantes, décalées et à l’occasion salvatrices. Le but est d’aller mieux en comprenant la finalité d’être heureux ou heureuse et même si l’existence ne vend pas le bonheur en sachet, on ne peut nier qu’elle le propose sous une forme ou une autre, un jour ou l’autre, à chacun d’entre-nous… Et souvent, cela passe par la case : humilité.

La Voyante n’est pas un punching-ball, Mikal. Elle débroussaille le terrain, elle tente de comprendre à l’aide de ses outils les raisons d’une perturbation de vie, d’angoisses liées à la croisée des chemins, elle déchiffre les alternatives possibles, la valeur des gens dans l’entourage, elle réoriente l’humain à la spiritualité perdue, somnolente ou jamais découverte. Elle branche autant qu’elle le peut l’empathie, la sympathie, l’Amour du prochain. C’est son terrain de travail que tout ceci, il est ardu mais elle y est en excellence avec son Consultant ou sa Consultante malgré les difficultés patentes. La vie d’une personne est vallonnée, s’y déplacer requiert un savoir-faire et une perspicacité d’exception qui seront propices à être reliés à ses outils de Voyance. C’est un Art et comme les tous les peintres ne s’expriment pas de la même manière, elles aussi ont un langage qui diffère de celui de leurs consœurs, confrères.

Parlons de vous à présent, si vous ne vous pensez pas en détresse, l’écrire, c’est tout de même un peu se l’avouer, surtout en y accolant le mot « mort » dans la même phrase. L’erreur à mon sens a été de multiplier les avis, forcément les recoupements qui se font ensuite viennent annihiler tout espoir d’une synthèse lucide. Il est possible qu’un tel comportement de votre part ne soit motivé, de façon inconsciente, que par l’envie destructrice de donner tort aux personnes que vous rencontrez. Vous cultivez une façon de faire qui vous porte préjudice, forcément, ça marche et ça vous paralyse, ce que vous souhaiteriez… On peut le comprendre de la part d’un actif comme vous qui a besoin de temporiser, de se reposer pour mieux rebondir comme vous dites. Seulement, ce seul fait vous semble si honteux à vous-même que vous le faites porter aux autres… Mikal, l’épreuve que vous traversez peut être exactement celle-ci : un laps de votre existence dans lequel la réflexion devrait primer sur la prise de décision spontanée. Dans une Société du « tout, tout de suite », c’est un scénario visiblement insupportable !

Je me demande si vous n’aviez pas besoin de confronter votre capacité décisionnaire au travers de personnes aidantes, en ce cas, nous ne serions pas très loin du maternage. Ne vous inquiétez pas, des caractères comme le vôtre réagissent plutôt bien après un tel intermède. Retenez cette chose qu’être « number one » comme vous dites, n’interdit pas de se retirer d’un classement intérieur sur ses qualités. Vous n’êtes pas en hiérarchie, ni en compétition avec vous-même, vous êtes en recherche de symbiose et d’amitié avec vous-même, nuance.

Votre futur est plus subtil que cela, vous serez une référence mais moins pour vous-même que pour les autres, à condition d’acquérir une certaine sagesse. Votre Maman vous le dira si vous êtes plus ou moins sage car une maman est pour tout le monde, la meilleure Voyante du monde, surtout si l’Amour est partagé. Elle ne vous demande pas d’être sur un podium, elle vous demande juste d’être heureux.

N’allez plus avant longtemps vous perdre dans les jupes de Voyantes, pour ce qui vous concerne, c’est un comportement confusionnel et carrément gredin.

Excusez ma rudesse aux encoignures,

Bien à vous et tenez-nous au courant,

Yann d’Auxi Médium Spirite (cliquer sur le nom pour visiter le site ésotérique)

Pour consulter Catherine d’Auxi :

© Catherine d’Auxi – Droits réservés (copyright)